La sérendipité, ce levier du management dopé par le confinement

Par Eric Albert

Fondateur, dirigeant de Uside

Les contraintes imposées par la crise sont en train de faire évoluer profondément la façon de travailler, le rapport au lieu de travail, les modes de management, les relations au travail, etc. Un an après le début de notre premier confinement, nous continuons d’inventer par le hasard des circonstances et de trouver ce que nous n’attendions pas. Dans l’entreprise, cette nouvelle donne ouvre à ce qui était jusqu’à présent inconcevable.

Il y a un an, la France se confinait. Une grande partie des salariés (tous ceux qui ne pouvaient pas faire autrement) se sont retrouvés en télétravail. Après le premier choc lié à ce mode de vie radicalement différent, la plupart se sont organisés et, au-delà des frustrations, ont trouvé des avantages à cette nouvelle forme de travail. Du côté des entreprises aussi. Les managers sont les premiers surpris de constater que cela fonctionne aussi bien, alors que souvent ils étaient réticents à ne pas avoir leurs collaborateurs à portée de regard. En réalité, cette situation a permis de faire émerger une nouvelle forme de relation au travail. Chacun sait ce qu’il a à faire, intériorise les enjeux et les contraintes et « délivre » de là où il se trouve. Beaucoup rêvent de faire cela dans un cadre plus harmonieux et proche de la nature, rejetant la corvée des transports en commun et des heures de pointe.

 

Les contraintes imposées par la crise sont donc en train de faire évoluer profondément la façon de travailler, le rapport au lieu de travail, les modes de management, les relations au travail, etc. Nous inventons par le hasard des circonstances, nous trouvons ce que nous n’attendions pas. Au-delà de la relation au travail, c’est notre relation aux transports, à l’environnement et nos modes de vie qui sont en train d’évoluer à vitesse accélérée. Dans l’entreprise, cette nouvelle donne ouvre à ce qui était jusqu’à présent inconcevable.

 

« Sagacité accidentelle »

La prise de conscience de ce moment particulier, propice à la sérendipité, est un levier à actionner dans la période actuelle. Outre l’avantage de lui substituer la mentalité qui tend à attendre et à se plaindre des frustrations, elle peut être une ressource puissante. C’est un état d’esprit qu’il faut cultiver. Un challenge à donner à chaque équipe. Certes, chacune a appris de ce qu’elles ont vécu mais qu’est-ce qu’elles ont trouvé de nouveau, de différent ? En quoi cela leur a permis d’inventer ? Mettre en place une action autour de la sérendipité est de nature à stimuler les acteurs dans une dynamique positive, à les pousser à rebondir plutôt que s’enfoncer. Il est fondamental que le management trouve des ressorts nouveaux pour aider les équipes à ne pas s’engluer dans les affres d’un découragement alimenté par l’incertitude. Cultiver ce que certains ont appelé la « sagacité accidentelle » est une piste, qui peut mettre une touche de fraîcheur et de créativité pour encourager et mettre quelques couleurs dans cette grisaille qui peine à se dissiper.

 

Laisser un commentaire